Les artistes

Raphaël Faure :

Comédien professionnel depuis une douzaine d’années dans différentes compagnies de spectacles vivants, Raphaël Faure s’est formé aux arts du conte, entre 2000 et 2008, avec Catherine Zarcate, Elisa de Maury, Rachid Akbal, Didier Kowarssky,  Kamel Guennoun, et Marc Aubaret au C.M.L.O. (Centre Méditerranéen de Littérature Orale).

Depuis 1994, il a également suivi des formations concernant les techniques du Théâtre de L’opprimé  avec Augusto Boal, il a participé à différents stages Afdas animé par Nola Rae et Matthew Ridout, Mas Soegeng, Pina Blankevoort, Norman Taylor professeur de mouvement d’improvisation et de préparation de style à l’École Jacques Lecoq. 

En 2002, il fonde la Cie du Théâtre des Chemins et s’oriente vers l'art du conte.

Les liens intrinsèques entre le milieu naturel (monde minéral, végétal, animal) et les Hommes deviennent sa principale source d’inspiration. Dans la plupart des créations, il associe à l’art du conte la musique.

Raphaël Faure  choisi pour conter, comme espace scénique, chemins de montagnes, petite place de village, yourte, sous bois, fontaines et ruisseaux...

Nikolaus Hatzl-Resler :

Après 5 ans de voyages d’études en Asie et en Europe, Nikolaus Hatzl commence, à partir de 1985, à donner des stages de fabrication d’instruments et d’objets sonores.

Professeur au C.F.M.I. de l’Université Strasbourg à Sélestat, il anime de nombreux stages et projets scolaires où les stagiaires peuvent créer en matière de lutherie,  participer à des improvisations collectives, créer un conte musical...

Fondateur de "Bambou Loco", un groupe  à la croisée de la musique du monde et du jazz, Nikolaus Hatzl joue différents instruments (flûte traversière, saxophone, clarinette, flûte du monde, percussions)  il se produit également  dans la Cie du Théâtre des Chemins avec divers instruments de sa propre fabrication.

Peter Loiseleur :

Metteur en scène, comédien, conteur.

Son compagnonnage commence par le voyage et le théâtre de rue. De 1995 à 2005 il joue ses spectacles de jonglerie de Stockholm à Mekhnès, de Dublin à San Francisco. Dans cette route il croise diverses formations. Philippe Hottier et Magali Hélias (Cie Trac), le conservatoire national de région de Perpignan, en art dramatique et chant lyrique, Albert Solal, 3 ans de training journalier de l'acteur avec la compagnie Volubilis dont il est co-fondateur, Catherine Zarcatte, 2 mois de stage avec la compagnie Milon Mela en Inde, un rapide passage à Paris pour croiser le travail de monsieur Yoshi Oida; Du clown et du théâtre physique et du conte.

Sa direction d'acteur, basée sur son expérience de jeu, est tournée vers l'accueil de la matière offerte par les comédien-ne-s, à l'accompagnement de celle-ci vers sa floraison.

Il a mis en scène les « swing kids », duo de cirque en musique, « le voyage d'hiver », « Histoires à danser » avec sa compagnie, et travaille actuellement sur une adaptation de « Tout ce qui brule » de Catherine Singer et « Le miroir aux alouettes », ecriture personnelle.

Fenja Abraham :

Comédienne, musicienne, cinéaste.

Tout juste diplômée des Beaux-Arts de Genève (où elle a co-signé le documentaire en 16 mm « Un comportement correct se paye » primé dans divers festivals) elle a rencontré Magnolia Papastratis qui l'a introduit pendant 6 mois à un travail de corps et voix théâtrale dans la lignée du travail de Jerzy Grotowski. Cela a été un révélation et un chemin qui s'ouvrait à elle. Elle a ensuite suivi plusieurs stages avec Zygmunt Molik, comédien historique du théâtre grotowskien, dans un travail sur le rapport entre le mouvement du corps et la vibration de la voix. Ses formations suivirent cet axe de recherche: Butho avec Sumako Koseki, stage Milon Mela en Inde (Kalari Payatt, chant sacré Baùl), divers cours de chant (conservatoire de Beauvais (60), chant sacré araméen).

La mise en pratique de sa formation se déroulait sur la route par le spectacle de rue. Un passage en Picardie lui fit rencontrer le travail du « théâtre en l'air » et de la « compagnie de la Cyrène ».

En 2008 elle co-fonde avec Peter Loiseleur, conteur, jongleur et comédien croisé en stage avec Philippe Hottier, la compagnie à Galoches, itinérante avec des chevaux. En 2011 elle co-fonde le groupe de musique des Balkans Tikvitsa où elle chante et joue de l'accordéon.

En filigrane, elle continue sa recherche entre yoga, vibration sonore du corps et musiques traditionnelles d'ici et d'ailleurs.

En 2013, elle rejoint la cie du Théâtre des Chemins en tant que musicienne et chanteuse.

Violette Hocquenghem :

Après avoir suivi une formation professionnelle à l'école de cirque Balthazar à Montpellier, elle intègre plusieurs compagnies en tant qu’acrobate aérienne, « Les Toiles Cirées », « Les Fondus Volants » , le trio clownesque « Les Rouges », le duo « Violette et Tchou ».

En 2003, elle part au Pérou où elle va travailler notamment avec les compagnies « Fantastica Circo », « Cyklos » (Chili), le cirque « El castillo mágico de Karina » ou encore le « Magic Circus ». De retour en France, elle rejoint alors la troupe de « L'Estock Fish » et continue en parallèle à se produire avec des numéros solos et duos dans différentes compagnies.

Marine Arnou :

Marine Arnou s’est formée en arts visuels (diplômée des Beaux Arts).

Elle développe une activité de plasticienne dans la Cie du Théâtre des Chemins (art et nature, arté povera, « land art »…).

La pratique de la musique (piano) et plus particulièrement de la voix (corps, souffle, improvisation), du chant (chants du monde et chanson français) est au cœur de son activité relative à la scène.

Elle a fait des stages en psycophonie et Roy Hart Théâtre (avec Anne Serot, Saul Rian), en pneumaphonie, opéra et chanson française (avec Serge Wilfart) et en polyphonies brésiliennes, chant jazz (avec Edouardo Lopez et l’ensemble Gondwana).

Diplômée d’une licence professionnelle en conception et mise en œuvre de projets culturels.

Cette licence lui a permis d’approfondir une réflexion sur l’approche culturelle des territoires et des populations, en explorant la méthode de A.Bercque, géographe : la médiance (ou mésologie). Cette méthode met en avant la relation des sociétés humaines avec leurs milieux.

Marine s’intéresse de prés aux possibilités de liens entre les domaines de l’artistique et ceux de la biosphère, de l’agriculture, des paysages…

Julie Avril :

Une enfance dans les montagnes cévenoles lui a donné le goût de la nature, des sensations et l'envie de partager ce monde sensible. Titulaire du Brevet d'État d'Accompagnatrice en Moyenne Montagne, elle accompagne des randonnées dans diverses régions de France et d'Europe, et développe avec son association ACCORDS OUVERTS (http://accordsouverts.fr), notamment des séjours pluridisciplinaires avec la randonnée.

Musicienne, elle joue de la flûte traversière et divers autres flûtes, des percussions, du piano, et elle chante. Elle enseigne la flûte traversière, anime des ateliers d’éveil corporel et musical, elle est musicienne et danseuse dans la Cie Bedeji Danza et joue dans différents projets artistiques.

Elle pratique divers styles de danse dont les techniques viennent nourrir son activité de musicienne et de guide de randonnée.

C'est tout naturellement que les univers et différentes compétences de Julie se rencontrent au sein de la Cie du Théâtre des Chemins, dans laquelle elle joue depuis plusieurs années.

Julie Le Strat :

Chorégraphe, interprète et praticienne diplômée de l’école de Body-Mind Centering.

Julie Le Strat  s’est formée autour de la danse contact, de la danse improvisation, danse contemporaine auprès de différents professeurs et dans différents pays.

En 2006, elle fonde la Cie MouvementT, compagnie ouverte aux croisements multi-disciplinaires, qui travaille sur la question du corps et de l’environnement.

Elle travaille avec la Cie du théâtre des chemins comme interprète et chorégraphe sur la danse en extérieur.

Jeff Barbe :

Jeff Barbe, facteur d’instrument depuis plus de trente ans, est également conteur et musicien au sein de la Cie du Théâtre des Chemins.

Un beau jour, un de ses instruments  (une flûte aux formes suggestives) inspira un conte spontané, un  conte merveilleux, ce fut la bascule dans l’univers du conte !

Depuis lors, il utilise ses instruments et ses musiques pour accompagner ses dires, bercer ses paroles, inventer des images sonores qui s’ajoutent à celles de ses mots.

Ses instruments apportent une note visuelle et musicale au monde qu’il invite à découvrir et partager.

C’est avec joie que ces deux conteurs adoptent le thème des Nuits de Marcoles 2006.

Siret : 434 486 874 000 44 / APE : 9001-Z / Licences : 2-110580 et 3-110581 / webmaster : rasteff @ tribalt.org & Nth
La Compagnie du Théâtre des chemins est membre de la coopérative Trib'Alt